Mes astuces pour durer et progresser sans se blesser !

Article réedité le 10/10/2019

Je reçois souvent des remarques ou des demandes suite aux charges et intensités d’entraînement que je fais en ce moment auquel j’affiche sur les réseaux sociaux (voir mon carnet d’entraînement).  C’est pour quoi je fais ce petit article afin d’expliquer comment je procède pour éviter et anticiper tout éventuelle blessure qui risque de me mettre en PLS un bon moment. Mon objectif avant tout est de pouvoir rester régulier et de durer sur le long terme et bien évidemment être prêt en toutes circonstances.

A l’heure actuelle, je m’entraîne (ou presque) tous les jours, voire parfois deux fois par jour ! Mes entraînements mélangeant poids de corps, avec charge lourde, cardio, vitesse, endurance, entraînement lesté…Tout y passe ! Et malgré tout, je me blesse très peu (voir pas du tout). Cela fait maintenant plusieurs années que je n’ai pas consulté un ostéo ou kiné.

Je vais lister les 10 GROS POINTS clés non négligeables qui font que les chances de blessures sont minimes pour mon cas. Vous pouvez également les appliqué pour vous même et vous en inspirer.

10 POINTS CLÉS ESSENTIELS
Certifiée et utilisée par Bruno FighterZ

(cliquez dessus pour + de détail)
1 – Un bon échauffement suffisamment long et complet
2 – La méthode Win Hof
3 – La méthode Lafay
4 – L’assouplissement et Auto-Massage
5 – Mes compléments alimentaires
6 – Ma santé
7 – Mes antécédents
8 – La progressivité et le retour à la base (d’ancien entraînement)
9 – Une bonne préparation
10 – Je m’écoute et je ne prends pas de boosters ou autres produits artificiels !

1 – Un bon échauffement suffisamment long et complet
Avant chaque effort physique, je pratique de l’échauffement au niveau mobilité, articulaire, cardio vasculaire et musculaire. Mais pas seulement, je pratique également une sorte de préparation mentale, je reproduis et visualise mon entraînement dans ma tête afin de mieux assimilé et préparé mon système nerveux à l’effort. Grâce à ceci, cela me permet de prévenir et réduire les chances de blessures. Un corps et un esprit chaud est plus efficace qu’un corps et un esprit à « froid ». Mes échauffements durent en moyenne 15 à 30 minutes !
Voir Article : L’étirement avant et après une séance

2 – La méthode Win Hof
J’applique cette méthode au réveil et avant un entraînement. Donc pendant mon échauffement et également pendant les phases de repos j’utilise cette technique très efficace. Malheureusement je ne la maitrise pas encore à 100%, mais pour le peu que je maitrise elle s’avère très efficace ! Elle me permet de durer plus longtemps à l’effort et de récupérer plus vite !
Plus d’infos sur la méthode ici

3 – La méthode Lafay
J’ai été pratiquant de la méthode pendant quelques années. Et durant ces quelques années j’ai pu assimiler et restituer tout ce que j’ai pu apprendre sur les bases et l’état d’esprit de la méthode, à savoir croitre et durer. Faire de la musculation sans se blesser. Donc grâce à mes connaissances apprises grâce à la méthode, je la restitue aujourd’hui ce qui me permet d’anticiper les blessures et surtout la surcharge psychologique, autrement dit d’éviter la stagnation et d’augmenter trop vite les charges. J’applique les 4 piliers et étirements de la méthode Lafay.
Plus d’infos sur la méthode ici

4 – L’assouplissement et Auto-Massage
Je pratique moi même seul de temps en temps des exercices de relaxions et d’assouplissements afin de soulager mes tensions et douleurs.

5 – Mes compléments alimentaires
Actuellement je ne prend aucun complément ni booster.

6 – Ma santé
Une santé de base très solide aide pour beaucoup de choses, plus particulièrement à éviter les blessures. Je suis un homme de base en bonne santé et un hygiène de vie plutôt assez sain : je suis pas fumeur, actuellement je bois très peu d’alcool (voir par du tout), je consomme très peu de sucre. Même s’il m’arrive de manger des gâteaux ou des cochonneries de ce style. Le fait de réunir tous ces « ingrédient » font de moi quelqu’un qui se blessera ou tombera malade très rarement. Ah oui, et je bois très souvent de l’eau ! Avant, pendant, après un entraînement !

7 – Mes antécédents
Dans le passé, je me suis de nombreuses fois blessé aux genoux, chevilles, cervical, coude, pieds, poignets,…On va dire que j’ai connu pas mal de blessures ! C’est pour quoi aujourd’hui je sais comment les éviter, et surtout ne pas reproduire les mêmes erreurs !

8 – La progressivité et le retour à la base (d’ancien entraînement)
Dans mes entraînements, je suis énormément progressif pour augmenter la difficulté de la séance et ce, même si j’ai un gros niveau à l’heure d’aujourd’hui il m’arrive très souvent de faire des entraînements de débutants, je néglige et écarte aucun entraînement.

Le fait de refaire des anciens entraînements ou de réduire l’intensité, cela me permet de rester actif sans surcharger et sans oublier également d’améliorer mes mouvements ce qui a pour but de s’entraîner correctement sans prendre le risque de se blesser. Autrement dit, lors de mes entraînements, je suis énormément progressif en matière de difficulté, je démarre lentement et j’augmente au fur et à mesure. La progressivité d’augmentation de difficulté très importante !

9 – Une bonne préparation
Cela rejoins un peu le point n°8 ci-dessus « la progressivité » Je suis énormément entrainé et très bien préparé avant chaque « nouvel entrainement ». Aujourd’hui, cela doit faire de nombreuses années que je m’entraîne, je suis loin d’être un débutant. Je suis mon propre coach et mon propre guérisseur. Je connais parfaitement mon corps et comment il réagit. C’est également un bon point clé qui m’aide à durer sur le long terme. Une bonne préparation physique et mental est importante !

10 – Je m’écoute et je ne prends pas de boosters ou autres produits artificiels !
A partir du moment où vous vous écoutez et que vous savez reconnaîtrez une douleur et blessure imminente, les chances de blessures sont très minces ! A l’inverse d’une personne qui ne s’écoute pas et continue à forcer alors que le corps envoie une alerte depuis le début. Je consomme également aucun booster, aucun café ou autres produits similaire qui a pour but de « booster » les performances et de réveiller l’athlète.

De mon avis personnel, ceci est complément inutile (voir mes objectifs) et contradictoire à mon état d’esprit, d’autant plus que les boosters ne sont pas forcément bon pour la santé. Le fait d’utiliser ces produits ne vous permettent pas (ou peu) d’être à l’écoute de votre corps et de votre esprit, donc vous augmentez les chances de blessures (cas fréquent)

Conclusion: Il se peut que j’ai oublié certains petits autres détails que j’applique mais voilà je vous ai vraiment listé les gros points essentiels que j’applique en ce moment même. J’ai mis énormément de temps à trouver toutes ces techniques. Derrière tout ça c’est énormément de l’énergie, du temps et beaucoup d’argent . Je vous en fais profiter pour que vous éviter d’arriver à une blessure grave avant que cela soit trop tard (cas fréquent…) ! Donc profitez en 😀