Le perfectionnisme

LE PERFECTIONNISME :

LA perfectionnisme, c’est la pire des maladies.

Une fois, je discutais avec une connaissance qui est célibataire et qui ne voudrait pas l’être.

Le souci, c’est qu’elle a un plan parfait de la personne qu’elle recherche : ses cheveux doivent être de telle couleur, son menton doit avoir tel angle, sa taille doit être entre tant et tant de centimètres… il y a même la couleur des yeux dans le descriptif du truc.

Et je ne parle que des critères physiques. La suite, c’est juste un truc de fou.

Ça m’a fait penser aux entrepreneurs perfectionnistes et aux sportifs perfectionniste qui n’arrivent pas non plus à trouver ce qu’ils veulent dans leurs objectifs. Du coup ils ne passent pas à l’action et n’auront jamais de résultat satisfaisant.

Ils vivent dans un monde imaginaire, dans lequel la perfection existe. Et tant qu’ils n’ont pas trouvé l’idée parfaite, ils attendent et ils ne gagnent rien.

Ce que je disais à cette connaissance, parce qu’elle est peintre, c’est qu’une personne est comme un tableau.

Tu peux aimer un tableau sans kiffer absolument tous les détails. Ce que tu vois dans un tableau, ce n’est pas une addition de détails parfaits, mais c’est un style.

Et tu peux apprécier le style d’un artiste sans forcément trouver parfaits chacun des détails de son travail.

C’est vrai aussi pour l’entraînement, tes et objectifs physique et . C’est se sentir bien en fonction de soi générale qui compte. Et ta patte, ton style, qui n’est pas parfait mais qui est unique. Tu dois définir ton objectif en fonction de ton bien être et non en fonction des autres ou du regard des autres.

Si tu ne veux jamais rien trouver ni rien avoir, il suffit d’attendre de trouver la perfection. Comme elle n’existe pas, tu es sûr de ne jamais la trouver.

Mais si tu veux faire des choses et avoir des résultats, il faut faire confiance dans ton propre style, ton objectif , plutôt que de chercher à ce que chaque détail soit parfait.

Mieux vaut un objectif où l’on reconnaît ton style et qui se distingue des autres, qu’un objectif et un corps physique aseptisé qui pue l’artificiel, mais dans lequel chaque détail serait parfait et qui te correspond le mieux dans lequel tu te sens très bien.

C’est pareil pour tout.

On s’en fout des détails. C’est ton style qui compte.

Lance toi ! Va t’entraîner !